Il ne faut pas s’en faire pour rien… - Nancy Pollard

Mon blogue

Il ne faut pas s’en faire pour rien…

Il ne faut pas s’en faire pour rien… - Nancy Pollard

Mon amie Nancy a 3 petits boulots, tous très différents les uns des autres. Elle fabrique des bijoux pour une petite boutique qui vend des produits nouvel-âge, le samedi soir et les jours de gros achalandages, elle est serveuse dans un restaurant de fondue, et elle donne des cours de Zumba, deux soirs par semaine. Étonnement, c’est aussi la personne la plus désordonnée que je connaisse. Alors vous imaginez bien que je n’étais pas surprise quand elle m’a dit ne pas avoir fait de déclaration de revenus depuis 3 ans ! Il a bien fallu que je lui donne un coup de main… Pour ne pas dire un bon coup de pied, là où vous pensez ! Je l'ai d’abord référé à un ami qui travaille dans un bureau de CPA montreal, et un lundi soir, je l’y ai même accompagné pour être certaine qu’elle y irait. Car évidemment, elle n’avait que ce soir-là de libre. En fait, elle m’a confié qu’elle avait tellement peur de payer de l’impôt, qu’elle repoussait sans cesse le jour où elle devrait s’en occuper. Comme si en ne faisant rien ça disparaîtrait ! La pensée magique quoi ! Je lui ai dit qu’il y a deux choses auxquelles on ne peut pas échapper… la mort et les impôts ! C’était, il y a 3 mois. Elle vient de m’inviter au resto, car en plus d'avoir reçu un super retour d’impôts, elle est tombée amoureuse. Je n’en croyais pas mes oreilles, ni mes papilles d'ailleurs !!!

Qui aurait dit que Nancy, cette femme pour qui, seul le travail comptait, pouvait voir autre chose qu'un chèque de paie. Eh bien, faut croire que je ne la connaissais peut-être pas tant que ça. Elle m'a raconté que quand elle est retournée pour signer des documents, un ami de Martin, le gars que je lui avais référé, était venu le rejoindre pour aller souper. À ce qu'il paraît, ça été un coup de foudre. Jack, l'ami de Martin, serait un gars drôle, intelligent, sportif et sensible... Oui, vous avez bien lu, sensible. Comme si cela pouvait se voir dès la première rencontre. Non pas que je doute des capacités de Nancy pour évaluer elle-même ce qu'un gars peut lui raconter, loin de là. Je crois simplement que ce n'est que le temps qui peut nous dire comment sont les gens. C'est vrai que je suis du genre à ne pas tout croire tout ce qu'on me dit, mais avec tout ce qu'on entend de nos jours, je me dis que ce n'est tout simplement que d'être prudente. Malgré tout, j'espère vraiment que ce Jack sera bon pour mon amie. C'est une femme merveilleuse qui mérite d'être heureuse.